O Dieu ! ma bouche balbutie, ce nom des anges redouté.

Un enfant même est écouté, dans le choeur qui te glorifie !

On dit qu'il aime à recevoir, les voeux présentés par l'enfance,

a cause de cette innocence, que nous avons sans le savoir.

Ah ! puisqu'il entend de si loin, les voeux que notre bouche adresse,

Je veux lui demander sans cesse, ce dont les autres on besoin.

Mon Dieu, donne l'onde aux fontaines ! Donne la plume aux passereaux,

et la laine aux petits agneaux, et l'ombre et la rosée aux plaines ;

Donne au malade la santé, au mendiant le pain qu'il pleure,

A l'orphelin uen demeure, au prisonnier la liberté.

enfants_priant

Donne une famille nombreuse, au père qui craint le Seigneur ;

Donne à moi sagesse et bonheur, pour que ma mère soit heureuse !

Que je sois bon, quoique petit, comme cet enfant dans le temple,

Que chaque matin je contemple, souriant au pied de mon lit !

Mets dans mon âme la justice, sur mes lèvres la vérité,

Qu'avec crainte et docilité, ta parole en mon coeur mûrisse !

Et que ma voix sélève à toi, comme cette douce fumée

Que balance l'urne embaumée, dans la main d'enfant comme moi !